Je ne connaissais pas cette plate-forme, il y a de cela 3 mois : hello coton.

 

Et puis, un jour, timidement, je me suis approchée, et j'ai créé un blog.

C'est comme une grande ville ici.

Tous sujets confondus, tous ages aussi.

En fait, on peut venir d'ailleurs, avoir un blog ailleurs, et pour etre davantage vue, s'inscrire ici.

Au début, j'étais un peu perdue.

Je cliquais sur un blog, un article qui m'interressait, j'attendais, et j'étais dirigée ailleurs.

Et là, pour mettre un commentaire, fastidieux : mail, etc, en fait çà je l'ai jamais fait, trop perso.

Alors, via ici, je mettais des commentaires, et alors là, jamais de retour.

Alors fachée et déçue, je ne mettais au final qu'un petit coeur, et là, tout pareil, personne ne vient.

Mais sur mon blog, je vois apparaitre des abonnées.

Chic, contente, elles vont discuter, mettre des commentaires.

Et bien, pas toujours, rarement.

J'en restais pensive et bien sur ma faim.

Je demandais conseil : ne fais pas de blogs intimes ici, de la poésie, des images, c'est tout !

Ben zut alors, c'est quoi çà !

Je sui venue, repartie, revenue.

Ne me dites pas que c'est à cause de çà, que je n'ai pas fidélisé mon public, je ne le croirais pas.

Alors cherchez l'erreur.

Moi je crois que comme une grande ville, c'est un " Grand anonymat ".

On se croise sans se voir.

L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, j'en viens !

Bien sur qu'on fait son blog avant tout pour soi, mais tout de meme !

Je réfléchis encore un peu, beaucoup trop suremment.

Pourtant l'envie d'écrire, de me confier est bien là.

Parfois, je me dis, tu as un compte facebook, avec capacité à écrire des articles.

Alors pourquoi pas ?

Tu ne seras pas lu la-bas ?

Et ici alors ?

PS : J'ai envoyé un mail ici, en disant de regarder mon article, j'espère que ce sera fait, pour rendre cet endroit plus chaleureux. Pour ma part, j'ai demandé l'arret de mon compte, je n'y trouve aucun satisfaction dans cette immense blogosphère. Là, je te rejoins Pierrette.